22/03/2011

Et quoi ?

Voilà pas mal de temps que ce blog n'a plus reçu de mise à jour... Pourquoi ?

Un grand réseau comme celui-ci demande pas mal de temps libre et ces derniers temps, c'est un peu la pénurie.  Pénurie de temps libre pour le 'grand' réseau due à la préparation d'un réseau diorama pour l'édition 2011 d'Expométrique.  Edition 2011 qui se tiendra au prochain RAMMA à Sedan.

expometrique%20640x480.jpg

Je devrais y présenter une extension de mon premier diorama en 014, rendu fonctionelle pour l'occasion.

A bientôt avec des nouvelles de cet expo et du diorama.

 

Stef

14:18 Écrit par Steamy Stef | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/08/2010

Un pré devant et derrière la ferme...

Bonjour,

En relisant mes posts antérieurs, je me rends compte que j'ai omis de vous présenter cette partie du décor!

Le pâture devant la ferme

 

IMG_6684e-vi.jpg
Et celle de derrière (du moins une partie),
prairie_5-vi.jpg

 

Ces deux surfaces ont été réalisées avec l'aide du 'Grass Master' de Noch... et oui, c'est possible mais il faut être patient et travailler par étapes.  Je n'ai malheureusement pas fait de photos durant le travail sur le pré de devant mais bien pour la petite section du pré arrière déjà en place.  En voici les étapes!

Pour commencer, le matériel est le suivant:

  • Le Grass Master
  • Un tamis assez fin
  • Un 'air brush' bon marché venant d'un magasin de bricolage avec des petits pots en verre pour le produit
  • De la sciure teintée brun foncé
  • Des fibres pour le Grass Master de la marque GPP en trois longueurs et plusieurs teintes (2, 4.5 et 6mm)
  • De la colle à bois légèrement diluée à l'eau (avec une pointe non négligeable de savon à vaisselle)
  • Un aspirateur avec filtre (sinon, bonjour la poussière) et bas nylon

Préparation... la sciure provient d'un magasin de bricolage faisant de la découpe à longueur.  J'ai récupéré la sciure issue de leur machine à bois, elle est très fine et c'est nécessaire.  Elle sera teintée avec des pigments bruns et noir fixés au médium acrylique au moyen d'un vieux "moulin à café".  J'utilise cette sciure en lieu et place de la terre véritable car plus légère et surtout plus facile à obtenir pour moi.

Première étape, il faut encoler avec de la colle à bois, non diluée à ce stade, la surface à traiter.  Opérer par étapes si besoin pour ne pas laisser sécher la colle.  On peut mouiller la surface avec de l'eau enrichie d'une pointe de savon au moyen de l'air brush afin de faciliter l'accroche et augmenter le temps de séchage.  On peut aussi utiliser une colle plus résistante à l'eau après séchage (genre acrylique) mais j'ai pas encore essayer, le problème sera avec la conduction électrique !

Deuxième étapes, on saupoudre la sciure via le tamis et en couvrant bien toute la surface!  Il vaut mieux de l'excès que des trous.  Laisser sécher au moins deux jours (et oui, je l'avais dit, il faut être patient).  Le risque c'est de retirer une partie de la sciure, qui ne serait pas encore bien sèche, durant les étapes suivantes.  Complétez au besoin les zones pas assez couvertes!  On peut enlever le surplus avec un aspirateur "à filtre" équipé d'un bas nylon sur l'embout, histoire de récupérer les excédants.

 

prairie_1-vi.jpg

 

Troisième étape, nous allons couvrir la zone d'une première couche de fibre de 2mm afin d'avoir un fond unis et vert.  Si certaines zones doivent rester couleur 'terre', il faudra soit veiller à ne pas les encoller, soit les gratter par après.  Bien, on utilise l'air brush avec de l'eau pour bien mouiller la surface, mais alors bien de bien....  Ensuite, avec la colle à bois diluée (avec le savon... ou un produit faisant office), on encolle les surfaces à traiter.  Ne pas lésiner... mais sans traîner, si besoin, un coup d'air brush pour mouiller.  Puis avec le Grass Master et de la fibre de 2mm (teinte selon vos besoins), on saupoudre toutes les surfaces en 'survolant' d'assez près et en insistant si besoin.  On laisse bien sécher le tout (1 jour au minimum) puis on récupère l'excédant avec l'aspirateur.  Le truc, avec le Grass Master, c'est de ne pas aller trop vite, ni trop haut.  Il faut laisser le temps au système de bien polariser les fibres et de les 'tirer' vers le haut.  l'eau que l'on a diffuser partout va vous faciliter la tâche en évitant de devoir déplacer continuellement le clou mais il faudra le faire de temsp à autre.

 

prairie_2-vi.jpg

 

C'est bien la même surface...où on voit l'irrégularité du sol.

Quatrième étape, après un séchage soigné et naturel, on reprend le travail!  Même méthode, mais cette fois, on ne va placer de la colle diluée que là où l'on souhaite avoir un niveau ou une couleur d'herbe différents.  Pour ma part, je travaille avec des fibres de 4,5mm dans divers tons puis les 6mm.  On peut, si besoin laisser sécher quelques heures puis retirer les excédants et poursuivre le traitement.  La seule chose importante, toute la surface doit être mouillée et re mouillée avec l'eau (légèrement savonneuse).  C'est cette humidité qui 'conduit' l'électricité et facilite le travail du Grass Master. Surtout quand vous allez vouloir faire de petites zones détachées.La colle diluée couvre de grande surface rapidement, la colle pur va diffuser plus lentement, on peut ainsi disposer des fibres de manière plus ou moins précise en usant de ce effet et en travaillant par étapes.

Fibres de 4,5mm en place et non encore aspirées!

 

prairie_4-vi.jpg

 

Le pré après traitement aux fibres de 4,5mm et 6mm plus un peu de peinture brune et noir et un tas de fumier en place:

 

prairie_5-vi.jpg

 

Une dernière chose... il ne faut pas appuyer sur les surfaces en cours de travail... sinon les fibres se coucheront, mais cela peut aussi être voulu...

Lancez-vous... c'est pas bien compliqué mais il faut faire des essais et surtout être patient.

Stef

 

15:21 Écrit par Steamy Stef | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/07/2010

Le pont et le ruisseau du Haut Bois: partie 1

Mon projet de réseau intègre la reproduction d'une ancienne scierie à Haut Fer du modèle utilisé dans les Vosges.  Depuis ma découvertes de ces anciennes scieries, je rêve d'en reproduire une ainsi que les installations qui l'accompagnent.

Quelques vues d'une telle scierie: Brouaumont dans les Vosges.

 

IMG_0724e-vi.jpg

 

La grande roue et son chnâ en bois.

 

IMG_0665e-vi.jpg

 

Le troisième module reprend la partie haute du système hydraulique, soit le réservoir, le canal d'amenée et les installation ad hoc.  A cela s'ajoute le réseau avec un pont en brique permettant de passer par dessus le canal d'amenée et le ruisseau.  Dans ce premier post sur ces installations, je vous présente les premiers travaux sur le pont.  Le point de départ, un ancien passage supérieur ayant une voûte en brique et des contreforts en pierre:

 

 

pont1-vi.jpg

 

Celui à réaliser doit avoir une plus grande ouverture mais dans l'ensemble, il sera assez similaire.  La structure est faites en carton plume (pour sa légèreté et sa rigidité) autour d'une planchette de balsa qui servira de plate-forme pour la voie.  Ce carton plume est ensuite peint avec du Gesso acrylique renforcé d'un peu de plâtre et teinté foncé.  Les contreforts sont préparés de la même manière et adaptés au relief à venir.

 

IMG_7016b-vi.jpg

 

Sur cette base, j'ai appliqué une épaisse couche de mélange Gesso - plâtre teinté rouge brique pour les parties en brique.  Cette couche est ensuite gravée avec de petits outils faits maison offrant deux pointes correctement espacées selon les distances les plus courantes entre joints de briques.  Une petite latte comme guide et un gros pinceau pour nettoyer.

 

outils_gravure-vi.jpg

 

Une fois la gravure effectuée, il reste à renforcer les couleurs de joints et les nuances des briques, travail long et patient mais nécessaire à cette échelle.

 

IMG_7036e-vi.jpg

 

Voici le premier essai!  Pas top parce que je n'avais pas gravé assez profond.  Du coup, lors de la patine, les joints se sont estompés et cela devenait de plus en plus difficile d'y placer des pigments clairs.  J'ai donc du recouvrir d'une nouvelle couche de mélange et reprendre au début.  La nouvelle façade après re traitement, elle est plus foncée et mieux marquée mais la photo le rend mal.

 

IMG_7183s-vi.jpg

 

On constate aussi que les contreforts en pierre sont en bonne voie.  Ils sont réalisés selon la même méthode mais la gravure est libre et plus profonde pour représenter des pierres inégales.  Un chapeau en briques couvrira ces mùurs, comme sur le modèle.

 

IMG_7171s-vi.jpg

 

La face arrière est traitée de la même manière mais un peu plus dégradée.  Il ne reste plus qu'à placer l'ouvrage dans son site et de compléter ce dernier avec le ruisseau et les installations de la scierie.  Un apperçu de ce que cela va donner.  La photo est sombre car faites dans de mauvaises conditions sur un décor plein d'humidité puisqu'en pleine réalisation mais cela permet de se faire une première idée sur le futur.  Le canal d'amenée se trouvera à gauche du ruisseau et parallèle.

 

pont3-vi.jpg
Une vue de haut, afin de voir l'affluent venant de la droite.
pont2-vi.jpg

 

Le pont, non encore terminé, n'est pas fixé au décor mais simplement posé en place.  La réalisation du lit du ruisseau fera l'objet d'un post spécifique à venir.

Bonne vision

Stef

 

 

 

 

 

 

 

12:12 Écrit par Steamy Stef dans Conception, Réalisation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/07/2010

Troisième module: la structure

Bonjour,

Quoi?  5 mois sans mise à jour...!Embarassé

Alors que le travail avance...  Voici donc le troisième module!  Les deux autres sont loin d'être achevés mais il s'agit d'un réseau, donc il faut avancer sur la structure générale et la voie, histoire de voir circuler du matos!

Le troisième module vient se placer à droite des deux autres et reprend une partie des voies formant le 'Z' vers la scierie.  Un pont va permettre de passer par dessus le cours d'eau alimentant le mécanisme.  Sa réalisation fera l'objet d'un post spécifique.  Pour commencer, le plan du module:

decoration

En rose, les divers couples et longerons de la structure.


Comme une partie de la voie cachée se trouve sous ce décor, j'ai gardé une planche comme base.  Mais à chaque fois que cela était possible, les structures en bois ont été réalisées sur le principe du 'T' en contre-plaqué, ce qui devrait garantir une bonne rigidité.  La voie sera posée sur des planchettes avec une semelle de balsa, je reviendrai plus tard sur les raisons.  Quelques photos pour illustrer:

decoration

Début de la construction!  Une planche est placée plus ou moins à l'endroit de la future rivière afin de procéder aux réglages et vérifications nécessaires.  Comme on peut voir, les modules qui viendront à droite de celui-ci seront 10cm plus bas (pour cause de décor), de plus, un passage est prévu à cet emplacement.  C'est pour cela qu'il y a une amorce d'ossature en 'T' sur la droite de la photo.


decoration

Cette partie de droite du module.  Les planchette support de voie sont en place: la plus en arrière est la partie haute du 'Z' qui rejoint la halte forestière, la demi boucle en avant est une partie de la section de voie entre les deux cul de sac du 'Z'.  Au fond, à droite, le décor et donc le ciel sont prévus en courbe et, de plus, il y aura un trou d'homme à cet endroit (voir le plan ci-dessus).

 


decoration

La structure portante du décor est en place, il reste à couvrir d'une base pour le futur relief en 'michpap'.  J'ai utilisé des restes de fibres de verre, pas mal comme support, surtout une fois que le michpap est en place.  Bon, ce n'est pas fait pour supporter un homme mais pour un pré, c'est largement suffisant.  On devine l'emplacement du futur pont!

 


decoration

Après mise en place du 'Michpap', le relief prend forme.  Les principaux éléments du décor sont là, sauf peut être la rivière et le canal d'emmenée. C'est encore grossier à ce stade, mais on constate que le pré sous la ferme, sera d'une pente douce et régulière.

Prochain post, le pont en maçonnerie.

Stef

PS: n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.  C'est toujours agréable de savoir que ce blog est lu et intéresse Sourire

11:39 Écrit par Steamy Stef dans Réalisation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tgc, bois marie, voie de 60 |  Facebook |

01/02/2010

Début de l'aménagement de la halte

Voilà quelques temps que je n'avais plus posté d'évolution!  Avec les dernières avancées, pourquoi ne pas le faire.  Donc, voici l'état du site...

decoration

 


 

L'espace de la halte se couvre progressivement: un chantier de bucheronnage est mis en place avec une amorce de forêt tout autour.  Les aiguillages sont commandés à partir d'un petit poste à terre comprenant deux leviers MSE (Model Signal Engineering) reliés via des cables de frein vélo aux deux boitiers actionnant les aiguillages (Blue Point Controllers).

Les leviers MSE:

decoration

 


 

Et un des Blue Point avec l'arrivée d'un cable:

decoration


La fixation des câbles aux controllers ou aux leviers se fait au moyen de la partie métallique d'un sucre (connecteur électrique), très facile à trouver, pas très cher et cela permet de procéder aux réglages avec aisance.

 

Stefan

 

 

11:56 Écrit par Steamy Stef dans Réalisation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |