30/07/2010

Le pont et le ruisseau du Haut Bois: partie 1

Mon projet de réseau intègre la reproduction d'une ancienne scierie à Haut Fer du modèle utilisé dans les Vosges.  Depuis ma découvertes de ces anciennes scieries, je rêve d'en reproduire une ainsi que les installations qui l'accompagnent.

Quelques vues d'une telle scierie: Brouaumont dans les Vosges.

 

IMG_0724e-vi.jpg

 

La grande roue et son chnâ en bois.

 

IMG_0665e-vi.jpg

 

Le troisième module reprend la partie haute du système hydraulique, soit le réservoir, le canal d'amenée et les installation ad hoc.  A cela s'ajoute le réseau avec un pont en brique permettant de passer par dessus le canal d'amenée et le ruisseau.  Dans ce premier post sur ces installations, je vous présente les premiers travaux sur le pont.  Le point de départ, un ancien passage supérieur ayant une voûte en brique et des contreforts en pierre:

 

 

pont1-vi.jpg

 

Celui à réaliser doit avoir une plus grande ouverture mais dans l'ensemble, il sera assez similaire.  La structure est faites en carton plume (pour sa légèreté et sa rigidité) autour d'une planchette de balsa qui servira de plate-forme pour la voie.  Ce carton plume est ensuite peint avec du Gesso acrylique renforcé d'un peu de plâtre et teinté foncé.  Les contreforts sont préparés de la même manière et adaptés au relief à venir.

 

IMG_7016b-vi.jpg

 

Sur cette base, j'ai appliqué une épaisse couche de mélange Gesso - plâtre teinté rouge brique pour les parties en brique.  Cette couche est ensuite gravée avec de petits outils faits maison offrant deux pointes correctement espacées selon les distances les plus courantes entre joints de briques.  Une petite latte comme guide et un gros pinceau pour nettoyer.

 

outils_gravure-vi.jpg

 

Une fois la gravure effectuée, il reste à renforcer les couleurs de joints et les nuances des briques, travail long et patient mais nécessaire à cette échelle.

 

IMG_7036e-vi.jpg

 

Voici le premier essai!  Pas top parce que je n'avais pas gravé assez profond.  Du coup, lors de la patine, les joints se sont estompés et cela devenait de plus en plus difficile d'y placer des pigments clairs.  J'ai donc du recouvrir d'une nouvelle couche de mélange et reprendre au début.  La nouvelle façade après re traitement, elle est plus foncée et mieux marquée mais la photo le rend mal.

 

IMG_7183s-vi.jpg

 

On constate aussi que les contreforts en pierre sont en bonne voie.  Ils sont réalisés selon la même méthode mais la gravure est libre et plus profonde pour représenter des pierres inégales.  Un chapeau en briques couvrira ces mùurs, comme sur le modèle.

 

IMG_7171s-vi.jpg

 

La face arrière est traitée de la même manière mais un peu plus dégradée.  Il ne reste plus qu'à placer l'ouvrage dans son site et de compléter ce dernier avec le ruisseau et les installations de la scierie.  Un apperçu de ce que cela va donner.  La photo est sombre car faites dans de mauvaises conditions sur un décor plein d'humidité puisqu'en pleine réalisation mais cela permet de se faire une première idée sur le futur.  Le canal d'amenée se trouvera à gauche du ruisseau et parallèle.

 

pont3-vi.jpg
Une vue de haut, afin de voir l'affluent venant de la droite.
pont2-vi.jpg

 

Le pont, non encore terminé, n'est pas fixé au décor mais simplement posé en place.  La réalisation du lit du ruisseau fera l'objet d'un post spécifique à venir.

Bonne vision

Stef

 

 

 

 

 

 

 

12:12 Écrit par Steamy Stef dans Conception, Réalisation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/06/2008

Ebauche d'un plan de voie

Beaucoup le diront, difficile de réaliser un vaste réseau sans un plan précis et solide.  Chacun doit avoir sa technique, pour ma part, je suis parti de quelques idées de thèmes que je voulait retrouver et j'ai brodé autour pour finir par simplifier histoire de ne garder que ce qui semblait faisable et réaliste.

L'idée de départ, comme décrite en introduction, est de reproduire un petit morceau de ligne d'un tramway imaginaire mais réaliste.  Dans mon esprit, j'imaginais de reproduire une petite gare, une sucrerie (assez typique pour ce genre de réseau), une scierie et un 'Z', le tout sur un espace de 5m par 3m50.  Autant dire que j'ai vite déchanté avec le choix d'échelle.  Une sucrerie digne de ce nom prend déja à elle seule quasi la surface disponible, difficile d'y caser une gare même de petite importance et encore moins une scierie et un 'Z', ce dernier est gourmand en espace.

Voici la première ébauche de plan:

 

decoration

Ce premier projet sur 'papier' reprend les idées de base mais en simplifiant déjà beaucoup la partie 'sucrerie'.  La scierie et le 'Z' sont bien là mais un peu l'un sur l'autre, du coup, trop de voie sur un petit espace, il faut simplifier!.

Je passe les différentes versions intermédiaires, toutes dérivées de ce premier jet, pour en venir à la première ébauche qui me satisfasse:

decoration

Sur ce projet, la 'sucrerie' a disparu, elle ne sera plus qu'évoquée par la présence de trains sucriers.  La 'scierie' et le 'Z' menant aux sites d'exploitation prennent de l'importance mais la gare de 'Bois Marie' se retrouve libérée et peut s'étaler sur l'espace disponible.  Après de nombreuses recherches iconographiques, c'est la gare 'métrique' de Chatillon - Coligny' qui servira de modèle.  C'est métrique mais tout à fait réaliste en voie de 60.  Il reste que l'analyse de l'accessibilité des diverses parties du réseau montre quelques espaces noir pour lesquels il faut trouver une solution.  De plus, le 'Z' provoque un inversion des rames à son sommet, ce qui n'est pas pour faciliter l'exploitation et son côté réaliste.

Du coup, dernière ébauche.  Le plan de voie reste assez semblable mais est nettement 'aéré'.  La halte du 'Grignan' voit le jour et devient un thème à part entière.

decoration

Sur ce dernier plan, on retrouve:

- la Gare de Bois Marie et les faubourgs du patelin,

- la scierie 'Hubert' qui devra encore être finalisée d'un point de vue plan de voie

- le 'Z' qui permet de monter vers le hameau de Sousac et sa halte forestière

- la halte du Grignan, qui donne accès à un chateau (non représenté)

 3 espaces sont prévus pour accéder aux diverses scènes, le plus grand où débouche l'accès à la pièce, un accès en demi cercle qui coincide avec une fenêtre et un dernier en forme d'os permettant de 'profiter' de la montée du Grignan.  Je n'ai pas  repris les voies 'en coulisse' mais dans les grandes lignes, une voie relie la sortie 'est' de Bois Marie' à la halte du Grignan en décrivant un grand 8 sous le réseau et une gare cachée est aménagée sous la halte forestière.

A suivre, 

14:35 Écrit par Steamy Stef dans Conception | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |